x

En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
> En savoir plus

Si vous ne visualisez pas ce mail correctement, cliquez ici
LOGO.jpg DECEMBRE 2016
bandeau_CE_social.png


Echanges sur les règles de déplacement - Réunion du 20 décembre 2016

 

Comme annoncé dans notre précédent EDM, vos représentants ont de nouveau échangé avec la direction cet après-midi sur le sujet des IJD versées les journées non travaillées.

Après une synthèse des échanges du 9 Décembre, la direction a déclaré avoir écouter et analyser nos propositions. Leur nouvelle approche est la suivante : « Elargissement du type de justificatif accepté, ou remplacement de l’IJD par une prime de montant plus faible et soumise à cotisation sociales ».

Force est de constater que la direction n’a pas compris. Elle s’est donnée comme contrainte de réaliser cette évolution à coût constant, et donc à faire supporter les frais de cette réforme par les salariés. Elle préfère s’opposer aux intervenants plutôt qu’à l’URSSAF.

Vos représentants ont refusé cette solution et ont alors rappelé que le message principal passé lors de la réunion du 9 Décembre était bien de ne pas contraindre les intervenants par la production de justificatifs.

L’approche proposée par la direction réduit de fait l’aspect indemnisation, sans compenser d’autres aspects. Vos représentants ont rappelé que seul un équilibre global « organisation du travail – rémunération – contraintes de déplacement » pouvait être envisagé, et que malgré des engagements pris en 2014, rien n’avait changé.

Encore une fois, c’est l’attractivité du métier d’intervenants qui est mise à mal, dans un contexte fort dégradé qui n’en avait pas besoin.

Nous nous sommes quittés sans arriver à converger vers une solution acceptable par tous et sans proposition de nouvelle rencontre. Par la mise en place arbitraire de cette proposition, la direction prendrait alors le risque de déclencher des mouvements sociaux qui compromettraient nos opérations sur chantiers.

Dans l’attente, vos élus vous souhaitent malgré tout de bonne fêtes de fin d’année.

 

CE CHALON SULLY AREVA NPwww.ce-arevachalon.fr